Société d’Acceptation et de Répartition des Dons



SARD, quoi-t-est-ce ?

A la recherche d’une solution pour la répartition des dons (et donc une juste rémunération) la Société d’acceptation et de répartition des dons est ouverte aux artistes, auteurs et créateurs de toutes nationalités. Elle a pour objet de favoriser le libre accès a la culture, grâce a un système de financement par le don.

Ce mode de financement concerne toute production de l’esprit, et notamment tous les types d’œuvres numériques et numérisées, qu’elles soient textuelles (blogs, sites, articles...), audio, visuelles, logicielles, plastiques ou musicales.

Sont considérés comme auteurs, toutes les personnes ayant contribué a la création de l’œuvre.

Ou ?

Sur l’Internet, et, plus largement, sur tous les réseaux d’information et de communication et dans tous les pays. Pourquoi ?

Aujourd’hui, la création sur Internet et les réseaux d’information ne peut se suffire de la seule gratuité. Elle doit être financée d’une manière juste et équitable pour répondre aux attentes des artistes, des auteurs et du public. Le succès d’Internet reposant sur des millions d’auteurs et de contributeurs, il est important que ceux-ci, dans leur pluralité, puissent se fédérer pour que se constitue un mode de financement de la création. Comment ?

Il s’agit de mettre en place un mécanisme simple de répartition des dons, faits par les internautes pour les œuvres de leur choix. Il ne s’agit pas d’une nouvelle taxe ou redevance, mais bien d’une nouvelle façon de concevoir le rapport entre les auteurs et le public.

Qui donne ?

Les grands donateurs (prestataires Internet, opérateurs télécoms, etc.) et les internautes directement, selon leur appréciation.

Comment l’argent collecté est-il réparti ? La SARD, en tant que structure d’expérimentation, mettra en place plusieurs systèmes de répartition :

  • l’internaute donne directement aux œuvres de son choix.
  • l’internaute verse au pot commun a la SARD selon des clés de répartition transparentes et claires, établies a partir de l’appréciation des internautes.
  • les grands donateurs versent au pot commun de la SARD.

Un comité d’évaluation indépendant contrôlera régulièrement le fonctionnement de l’association. Combien ?

L’intégralité des dons destinés aux œuvres est redistribuée aux œuvres.

Les frais de gestion de l’association sont financés par des donations spécifiques.

Pour Qui ?

Tous les artistes, auteurs et créateurs qui ont inscrit volontairement leurs œuvres au service d’acceptation et et de répartition des dons.

Sont susceptibles d’inscrire leurs œuvres :

  • les artistes, auteurs et créateurs inscrits auprès des sociétés de gestion collective traditionnelles, la SARD vient en parallèle des dispositifs existants.
  • les artistes, auteurs et créateurs qui ne sont pas inscrits auprès des sociétés de gestion collective, l’inscription a la SARD n’engage en rien leurs droits sur leurs œuvres.
  • les artistes, auteurs et créateurs sous licence libre qui ne sont pas membres d’une société de gestion collective, la SARD est favorable a l’usage des licences libres.

Comment participer ?

Pour les artistes, nous proposons de vous incrire sur la liste de diffusion de la SARD, pour discuter des problèmes, offrir des solutions


Publication : STF

Licence

CC By-SA
en savoir plus

Creative Commons By-Share-Alike



Partager


Tags

Licence

CC By-SA

Style

Informations

À voir également

TED - des idées à partagerlabellisé
Entropique
OpenFootage.netlabellisé
Entropique
Appel à participation aux 3e Rencontres d’Ailleurs

Commentaires

Soyez le premier à poster un commentaire



Le cinéma libre en ébullition