Style visuel allegorie

De Entropy killed the Cat [Studio].

Style visuel et Design de prod - projet Allégorie

Pour le moment, Allégorie est un projet de film d'animation Full3D.

Sommaire

Look visuel

La première partie d'Allégorie, dans la bibliothèque, est plongé dans une obscurité profonde. Au lieu de faire du clair-obscur classique, j'en reviens à mes premiers amours : le noir sur noir et Serial Experiment Lain.

Noir sur Noir

Le Noir sur noir est une technique qui date du film noir, qui permet à un personnage dans l'obscurité d'apparaitre malgré tout à l'écran. Par exemple, en contre jour sur une lumière ponctuelle. Dans le cas d'Allégorie, je développe une idée de contre jour sur une lumière volumétrique. L'image résultante est bien plus réaliste qu'un clair-obscur traditionnel et provoque un sentiment d'obscurité froid mais lisible. Dans le noir, les personnages n'auront quasiment aucune couleur (ce qui requiert de ma part de faire deux jeux de texture pour chaque personnage, une de noir, monochrome, et une de jour, colorée).

Dans les ombres, le chaos

Dans le noir et généralement, dans toutes les ombres portées du films, je vais tenter de mettre des tâches animées. Mon but est de représenter l'activité cognitive inconsciente qui se déroule dans les recoins de notre pensée. Elle est aussi dans le film, l'expression d'Hybris, qui est l'ombre (à la façon Vashta Nerada). On voit par conséquent, au travers de la brume ambiante, les murs bouger, comme des tâches d'encre qui se fondent, mais dans une autre dimension

Design

Les personnages

Les Concepts

Les concepts sont visuellement humains. Leurs spécificités visuelles résident en deux points :

  1. ils ont de la peinture sur la peau. Généralement en épaisses couches façon acrylique, mais dépendant précisément de leur caractère personnel. Certains ont des designs plus fins, des arabesques, des dessins tribaux, d'autres seulement des grosses épaisseurs de peinture.
  2. ils ont tous le même visage. Tous les concepts, mâle ou femelle, ont la même forme de visage.

Ensuite, leurs cheveux sont uniques, et leurs vêtements dépendent entièrement de leur condition sociale.

Les Sentiments

À définir

L'environnement

La bibliothèque

La bibliothèque est obscure. La lumière n'entre plus que par un petit bassin (le Styx) au rez de chaussé. Cela signifie que la première moitié du film qui se déroule dans la bibliothèque est très clair-obscure, voir complètement noire avec du back-lighting et des éclairages avec des lumières spéculaires seulement.

Cité

La cité est baignée de lumière. L'eau y est remplacée par des rivières de nuages, dans les fontaines et les rigoles... La cité elle-même est au dessus des nuages et est architecturée comme un immense jardin, mélangeant formes fractales (façon système de Lindenmayer) et une architecture de jardin à l'italienne ou à l'anglaise.

La cité est un endroit raffiné, habité par Raison seul. Elle n'est pas sans rappeler le Wonderland de Alice, dans lequel Parabole se retrouve après être tombée dans le trou d'eau.

La Racine

La Racine est à la base du monde, elle supporte la structure mais se répand sous une vaste couche de nuage, mais elle est pourtant à la fois très lumineuse et mystique. Elle est entièrement d'architecture naturelle, à la façon des montagnes sacrées chinoises, de roche découpée dont des arbres semblent jaillir.

Elle est l'habitat naturel des Sentiments.

Projets en cours
Outils supplémentaires